La taverne de Zhao

La cuisine chinoise ne peut se classer tant elle s’imprègne de cultures différentes. Celle du Xi’an, que nous découvrons aujourd’hui, se compose surtout de préparation à base de blé, tel que pains, baos et nouilles qui sont les principaux éléments des plats. La taverne de Zhao nous attire grâce à cette proposition originale.

Les bouchées au porc et œufs de saumon

Fan de cuisine chinoise, c’est impatient qu’il nous tarde de découvrir celle du Xi’an. Cette gastronomie trouve ses racines dans une histoire veille de trois mille ans. La taverne de Zhao est un restaurant cosy, mais exigu ou il faut arriver tôt pour avoir une table, les réservations étant impossibles pour le moment. L’endroit est vraiment agréable, les places restreintes permettent de contenir le bruit et nous n’avons pas besoin de hausser le ton pour nous entendre, cela rend nos discussions aisées. De plus, la cuisine ouverte offre aux curieux la joie d’admirer le travail du chef, d’ailleurs les parfums en émanant éveillent l’appétit et c’est l’eau à la bouche que nous commandons.

Mitigé. Pour débuter notre repas, nous nous orientons vers un « momo », un petit pain tranché servit sous forme de sandwich, le nôtre est garni de canard laqué. Très original, cela change du bao à la mode, malheureusement, le fort goût de farine et la texture sèche qui en bouche devient pâteuse, gâchent le plaisir. Dommage, car la proposition était vraiment intéressante.

Les nouilles de patate douce

Ensuite, nous succombons pour les bouchées au porc. Le point culminant de notre déjeuner, elles font l’unanimité par leurs qualités gustatives. Leur viande est savoureuse et le mélange avec les œufs de truites apporte l’iode qui avive la farce. Pour finir, nous prenons deux plats principaux. Le premier, d’orientation classique, est à base de riz et s’accompagne de porc à la sauce soja, le second, plus original, est les nouilles à la patate douce. Pour nous, les deux ont les mêmes qualités, ils peuvent plaire à tout le monde, mais cela peut aussi se considérer comme un défaut, car malheureusement, ils ne nous transportent pas et nous sommes un peu déçus par le voyage proposé.

C’est sur ce sentiment mitigé que nous terminons notre repas. Entre qualité et défaut, nous sortons circonspects de celui-ci et nous pensons qu’il faudra accorder une deuxième chance à la Taverne de Zhao pour se faire une opinion définitive. En tant qu’amoureux de la cuisine asiatique, nos attentes sont plus élevées que la proposition qui nous a été faite.

Adresse :

La taverne de Zhao
49 rue des Vinaigriers
75010 Paris
www.latavernedezhao.com

Notes :

Cuisine : 5/10
Ambiance : 7/10
Qualité/prix : 6/10

Texte et photos
Alain Bourdaux – brigadedesgourmets.com

 

  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt

 

 

No Replies to "La taverne de Zhao"

    Leave a reply