Des petits lapins à croquer

Pâques est un événement important pour tous les gourmands qui attendent avec impatience ce moment. Pour l’occasion, la maison LaDurée agrandit la famille découverte en 2017, où nous avions craqué pour Joe Milk et Lolly Pink, conquis par leur design plein de tendresse.

Cette année, huit nouveaux compagnons viennent les rejoindre. Nous nous arrêtons sur Théo et Lili. C’est sous ces noms que se cachent deux attendrissantes créations, l’une au chocolat au lait et l’autre au chocolat blanc. Elles nous font succomber au premier regard. Nous ne pouvons que céder à la tentation devant ces jolies petites bouilles toutes rondes.

Avec élégance. Facile à croquer et à manger, les coques sont fines et égales sur toute la sculpture. De plus, elles sont remplies de surprises grâce à la traditionnelle friture qui pour l’occasion prend la forme des spécialités LaDurée (macaron, religieuse…). Une grande première pour la maison qui mise généralement sur la simplicité. Ces friandises supplémentaires, au chocolat noir ou au lait, se partagent avec gourmandise autour d’un café par exemple. Niveau saveur, les lapins croquants et pas trop sucrés dégustent avec plaisir. Dommage qu’elles soient les dernières réussites de Claire Heitzler à la tête de la célèbre enseigne. Deux ans seulement après son arrivée, elle choisit de se lancer dans une nouvelle aventure.

Il ne faut pas rater ces spécialités uniquement disponibles pour Pâques qui peuvent ravir petits et grands.

 

Caractéristique :
Théo (chocolat au lait)/Tim (chocolat noir) :
17,5 cm pour 200 grammes à 25 €
Léa, Lili, Félix et Elsa (chocolat blanc)/Jules (chocolat au lait)/Arthur (chocolat noir) :
11,5 cm pour 70 grammes à 9 €

 

  • alt
  • alt

 

Adresse :

Maison LaDurée
75 avenue des Champs Élysée
75008 Paris

www.laduree.fr

Texte et photos
Alain Bourdaux – La brigade des Gourmets

2 Replies to "Des petits lapins à croquer"

Leave a reply