Sukhothai restaurant : Direction le Sukhothaï

La gastronomie thaïlandaise est l’une des meilleures au monde, réputée pour sa streetfood, il ne faut cependant pas la réduire à cela. Pleine de saveurs, de couleurs, c’est une cuisine riche d’épices et de curry qui peuvent brûler le palais s’ils ne sont pas bien maîtrisés. Avec le Sukhothaï, ce nom vient de la première capitale du Siam (ancien patronyme de la Thaïlande), une promesse de voyage nous est faite pour le repas.

La salle principale

Le Sukhothai prend place dans la rue principale de Villeneuve-le-Comte, petit village en banlieue parisienne. Cet authentique restaurant thaïlandais affiche ses origines dès l’entrée. Des statuettes de dragons et de bouddha accompagnés de tapisseries d’éléphants ornent les murs et rendent l’atmosphère chaleureuse. Les larges allées facilitent le service et l’accès aux tables. Équiper de paravent pour les isoler les unes des autres, elles s’entourent de banquettes confortables. L’ensemble crée un univers intimiste et assure la tranquillité des convives. Notre hôte nous guide à notre place. Cette maison familiale, parents et enfants travaillent dans le restaurant, a pour objectif de nous faire découvrir les saveurs de cette cuisine. Doté d’un menu riche et complet, ils traduisent chaque nom des plats et décrivent les ingrédients qui les composent. Notre appétit s’aiguise en parcourant cette carte.

 

Le Pad Thaï du Sukhothaï

Fait maison. Le poulet saté et du bœuf en deux façons lancent notre repas. Ce sont des entrées typiques que l’on trouve facilement dans les rues de Bangkok. Nous débutons par la volaille, sa marinade importe beaucoup, car elle va attendrir la chair et lui donner le goût des épices. Cela s’agrémente d’une sauce cacahuète légèrement pimentée qui en accentue le fumet. Nous passons au bœuf. La version séchée demande le plus de préparation. Mariné, il faut la laisser reposer dix à quinze minutes au four avant de faire revenir à la poêle. On nous conseille d’accompagner ça de Kao Niaho (Riz gluant), judicieux tant l’onctuosité de celui-ci, parfumé à la coco, se marie à la perfection au croustillant du reste. Le coup de cœur des plats froids est la salade. Fraiche, toutes ses saveurs explosent en bouche. Ce début de repas nous ravit. Nous continuons avec un pad thaï aux crevettes. Servis sur le bord, cacahuètes et piment peuvent être dosés à notre guise. On trouve ce plat traditionnel partout en Thaïlande et il en existe une infinité de variantes. Ensuite, on nous apporte le curry au magret de canard, proposé dans une petite casserole, la justesse des épices permet de profiter pleinement de ce mets. En légume, nous cédons pour les liserons d’eau, peu connus en Europe, ils se cuisinent au wok pour une texture croquante.

le dessert à la mangue et au riz gluant

Sucré. Nous finissons ce déjeuner avec deux desserts. Copieux, le premier est une mangue et son lit de riz rouge au lait de coco. Le fruit bien mûr fond dans la bouche et se lie en douceur au reste. Le riz rouge apporte force et arômes tout en colorant l’assiette. Nous concluons par un flan thaï, préparation mélangeant lait de coco et thé vert, il en existe plusieurs recettes. Celui-ci est léger et aérien, idéal pour la digestion.

Verdict. Pour moins de 100 €, boissons comprises (deux grands jus de fruits), cela peut paraître cher. L’image de la gastronomie asiatique se dégrade à cause des buffets à bas prix qui s’implantent de plus en plus dans nos régions. Heureusement, l’agencement du restaurant qui favorise le confort et la qualité du service combiné à la fraîcheur des produits font du Sukhothaï, un lieu à part où il est agréable prendre le temps. Il faut penser à réserver, la réputation grandissante faisant qu’il est souvent complet.

Adresse

Sukhothaï
15 Rue du Général de Gaulle
77174 Villeneuve-le-Comte
Tél. : 01 60 43 00 10

Texte et photos
Alain Bourdaux – Brigadedesgourmets.com
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt

1 Reply to "Sukhothai restaurant : Direction le Sukhothaï"

  • comment-avatar
    Laya 23 mars 2018 (13 h 58 min)

    J’ai eu la chance d’avoir pu y déjeuner et effectivement lieu vraiment exceptionnel. On se croirait à Bangkok aussi bien par la déco de la cuisine si raffinée.

Leave a reply