À la rencontre de… Romain Lebœuf.

Romain Lebœuf n’est pas un grand fan de la notoriété, mais l’un des Meilleurs Ouvriers de France en 2015 et la voix actuelle de la boucherie. Portrait d’un fervent passionné de son travail, Il nous raconte son parcours, ses projets  et son amour de la moto.

Fils et frères d’artisans bouchers, Romain Lebœuf côtoie depuis sa plus tendre enfance l’univers coloré des boucheries. Il y découvre les valeurs du travail et le respect du produit. En 2004, il débute son CAP et devient apprenti auprès de son frère Eric Lebœuf, Meilleur Ouvrier de France en 2007.

Travailler en famille pousse Romain Lebœuf à l’excellence. Il est major de sa promotion et obtient la distinction de Meilleur apprenti de France boucher en 2006. Ensuite, il se lance dans un tour de France auprès de différents Meilleurs Ouvriers de France. Durant cette période, il passe son brevet professionnel. Encore une fois, il en sort major de promotion.

En 2008, au sortir de ses études, il prend son premier poste d’ouvrier à Paris, avant d’obtenir le titre de champion d’Europe en 2009.

Lancement de sa boutique.

Au bout de quatre ans, il décide d’ouvrir son propre établissement. Le partage avec la nouvelle génération est important pour Romain Lebœuf. Il veut offrir les connaissances acquises durant son parcours. En 2014, le premier apprenti formé par Romain Lebœuf obtient son diplôme. Une vraie fierté pour moi, jeune patron d’entreprise à l’époque !

En 2015, Romain va se lancer un nouveau défi. Rejoindre son frère ainé, Éric, dans le groupe très fermé des Meilleurs Ouvriers de France. À seulement 25 ans, il obtient ce titre du premier coup et devient l’un des plus Jeunes Meilleurs Ouvriers de France. Une véritable histoire de famille, car son deuxième frère, Sébastien s’entraine actuellement à ses côtés pour accéder au titre de MOF lors du prochain concours.

Le respect de ses produits.

Ce titre, Romain Lebœuf en est fier. Il consacre un savoir faire et un travail acharné, mais ce n’est pas une finalité. Pour l’honorer, il continue de travailler que des bêtes entières et ne cède pas à la facilité. Je pourrais commander 20 côtes de bœuf et n’avoir que des pièces dites nobles et facile à vendre mais ce ne serait pas rendre hommage au travail de l’éleveur, ni considérer l’animal. Un vrai cheval de bataille pour lui qui ne commande d’autres pièces qu’une fois son stock épuisé.

Car Romain Lebœuf fait partie des rares bouchers qui choisissent encore leurs bêtes sur pied. Cela prend beaucoup de temps, mais cela permet de parler avec l’éleveur, de vérifier les conditions d’élevage et surtout cela offre la possibilité de voir l’animal dans son milieu naturel. Des moments rares qui m’ont beaucoup appris sur mon métier. Certes, il faut connaître certaines règles pour bien choisir, mais c’est un apprentissage fait de discussions et d’échanges.  Tout ces moments font de lui un passionné de son métier malgré les difficultés actuelles, mais il sait où trouver le réconfort quand le besoin se fait ressentir. Sur ses motos !

La passion de la moto.

Pour s’échapper, Romain Lebœuf vit pleinement son amour de la moto. Chaque jour, j’essaye de venir à la boutique avec l’un des mes bébés. MV Agusta F4, deux Peugeot de 1950, un scooteur Bernardet de 1952, deux Honda 500Four, une de 1972 et l’autre de 1974, ou encore une 750Four de 1977 restaurée en café racer… Un garage à faire rêver beaucoup de motards.

Mais son vrai moment d’évasion Romain Lebœuf le vit dans les grands espaces. Fan d’enduro, il possède une KTM 450 EXC, et il s’est lancé dans le Rallye-Raid depuis 3 ans en participant à la Panafrica Rally ou encore au Rallye du Maroc. Ces moments de plaisir, et parfois de galère au guidon sont mon oxygène. Des moments que Romain Lebœuf s’impatiente de  revivre. La crise sanitaire liée à la Covid-19 a obligé les organisateurs à reporter toutes les épreuves. Mais nul doute qu’il repartira sur sa KTM 450 Rally, dès que cela sera possible tant la passion de la moto brûle dans ses veines.

Vous pouvez retrouver tout le savoir faire de Romain Lebœuf dans un livre : Boucherie, leçons en pas à pas – Tout sur la viande de l’animal à l’assiette.

Photo de la boucherie

  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
Texte Alain Bourdaux –
Photos à la boucherie Alain Bourdaux/ Photo rallye-raid @Rally_Zone
brigadedesgourmets.com

Retrouvez les portraits de Jennifer Taïeb, Eric Ticana, Benoit Witz

1 Réponse à "À la rencontre de… Romain Lebœuf."

  • comment-avatar
    Leboeuf Sebastien 27 janvier 2021 (3 h 47 min)

    Très fier de mon frère

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.